Engrenage administratif

Salle privé ou salle publique

Réserver une salle en vue d’organiser un évènement est une démarche plutôt facile. Toutefois, un certain nombre de formalités sont à remplir avant de pouvoir valider la location. Ces formalités administratives dépendront notamment du type de salle choisi et des gérants de celle-ci. Les salles municipales, par exemple, demanderont plus de démarches pour leur réservation que les salles privées. Ces formalités ont  notamment pour but de garantir la bonne utilisation de la salle, cette dernière étant un bien public. Les garanties demandées et les règles d’utilisation seront donc plus nombreuses que pour de salles privées. Si la location des salles privées nécessite moins de formalités administratives que pour celle des salles publiques, elle sera cependant plus chère en moyenne. Dans le cas où une caution serait demandée, celle-ci sera par ailleurs probablement plus élevée que pour une salle municipale. Il s’agit là d’une manière pour des entrepreneurs privés de se protéger contre d’éventuelles dégradations sur leur bien, que ces dernières soient volontaires ou non. Le coût des travaux de réparation ou de remise en état pouvant être très élevés selon la valeur de la salle. Dans le cas d’un château par exemple, les coûts de rénovation en cas de dégradation seraient en effet bien plus importants que ceux nécessaires à la remise en état d’une salle communale.

Les procédures en détails

Toutes ces procédures administratives ont donc pour but de sécuriser la location. Elles bénéficient à la fois au bailleur, et au locataire :

Les documents nécessaires

Pour louer une salle, un certain nombre de documents peuvent être demandés. Il peut s’agir d’un justificatif de domicile, d’une assurance de location, ou encore d’une caution.

L’assurance de location

Parfois comprise dans le prix de la location, l’assurance de location d’une salle couvre les risques liés à l’utilisation de celle-ci du durant l’évènement organisé.

La Caution

Si cette pratique n’est pas obligatoire, elle est cependant couramment répandue. Elle vise notamment à dissuader les locataires de toute mauvaise utilisation de la salle, et à empêcher les dégradations volontaires. Tout savoir sur la caution ici.

Le contrat de location de salle

Obligatoire pour toute location de salle, le contrat de location de salle  est l’élément central de la relation entre le bailleur et le locataire. Il doit donc couvrir tous les aspects de la location, qu’il s’agisse du prix ou de l’utilisation en elle-même.

En apprendre plus sur la location de salle