On y est ! Il est là ! Il se tient droit devant moi. Les flashs des appareils photos crépitent autour de nous. Tous les yeux sont rivés sur lui. Mais c’est qu’il est en train de me voler la vedette !! Mon Dieu qu’il est grand. Qu’il est beau…. Mon gâteau ! Et oui, la pièce montée est un « personnage » essentiel de votre célébration. Son entrée doit être réfléchie. Quelle musique allez-vous choisir ? Quelque chose de doux et romantique ou bien, au contraire, une musique énergique qui entrainera toute la salle ? Le ferez-vous porter par vos amis les plus proche ou amené sur un chariot à roulettes ? Choisirez-vous la pièce montée traditionnelle ou bien opterez-vous pour quelque chose de plus excentrique ?

Que de question à se poser en amont mais qui, au final, feront que cet acte symbolique sera à la hauteur de ce dont vous aviez rêvé. Mais d’ailleurs d’où vient la pièce montée ?

Une histoire croustillante

Si la tradition de la pièce montée a autant d’importance dans une cérémonie de mariage c’est qu’elle remonte à l’antiquité grecque. A cette époque, le magnifique gâteau était un pain composé de blé et d’orge symbolisant la prospérité. C’est là que ça devient amusant…. Chaque invité devait rompre un morceau de ce pain sur la tête des mariés ! Oui, vous avez bien lu. On imagine d’ici votre tête en lisant ces lignes et vous demandant : mais pourquoi ? Et bien tout simplement pour leur assurer fertilité et bonheur. Et oui, les mariés passaient un long moment pour se préparer, s’habiller, se maquiller et se coiffer. Tout ça pour se retrouver avec du pain sur la tête !! Mais bon si c’était le prix à payer pour pouvoir se construire une famille et être heureux, pourquoi pas, après tout ?

Une suite alléchante

C’est au Moyen-âge que cette coutume a évolué tant sur la composition que sur l’usage. En effet, le ‘simple’ pain devient alors un assemblage de plusieurs pains sucrés. Mais là encore, la tradition peut prêter à sourire. Les invités devaient superposer les pains afin de construire une tour. Bien évidemment, plus la tour était haute, plus le bonheur de nos mariés était assuré. A quoi ça tient … Mais ce n’est pas tout. Les mariés devaient s’embrasser sans détruire cette magnifique construction. Et ceci leur garantissait bonheur éternel et santé. On vous laisse imaginer la pression des invités quand arrivait leur tour pour déposer leur pain sucrés. Dans l’intérêt des mariés, Il valait mieux qu’ils ne se trompent pas sur la liste des convives. Et que le gâteau ne soit pas servir trop tard dans la soirée. Les gens sobres et adroits devaient forcément être choyés…

Heureusement, le glaçage est apparu peu de temps après, histoire de faciliter la construction de la tour et accessoirement les bons rapports entre mariés et invités…

 

 

La pièce montée telle que nous la connaissons est apparue en France à la fin du XVIIIème siècle. Nous la devons à Pierre Lacam qui s’est fortement inspiré du chef Antonin Carême. Ce dernier est à l’origine des Croquembouches, une pâtisserie qui représentait une pyramide de fruits assemblée avec du caramel. Pierre Lacam, grand maître pâtissier, reprit l’idée et l’adapta avec des choux à la crème. C’est ainsi que naquit la pièce montée ! Et de là, toute la tradition qui entoure ce symbole du mariage. Et notamment la découpe du gâteau par les mariés comme la toute première action de couple. Pour assurer le bonheur du couple, tous les invités devaient manger une part du gâteau. Mais cela semble bien plus simple que d’empiler des petits pains, non ?

Mon gâteau : tradition ou innovation ?

Le choix du gâteau est important. C’est un «personnage» essentiel de votre cérémonie alors quoi de plus normal que de bien travailler sa préparation ainsi que son entrée ?

Tout d’abord, il faut prendre en compte l’ensemble de votre mariage. Les couleurs que vous avez choisi, le thème de votre union et la place que vous aurez pour stocker le gâteau. Toutes ces questions vous permettront, ainsi, de garder une cohérence dans l’organisation de votre mariage. La première question que vous devez vous poser est de savoir si vous désirez quelque chose de traditionnel ou ‘d’exotique’. Dans les deux cas, il est incroyable de voir ce que les pâtissiers sont capable d’inventer. Ce sont de vraies œuvres d’art. Qu’il s’agisse de classique ou de fantaisie ! Autre option, choisir plusieurs gâteaux de mariage. Surprenant ? Pas tant que cela. Cela permet de contenter beaucoup plus de monde. Et oui, tous les invités n’aiment pas forcement les choux à la crème. Avec un choix plus large chacun y trouve son compte.

Devons-nous préciser que le choix de votre pâtissier est primordial ? Il vous faut trouver quelqu’un qui soit à votre écoute, qui comprenne parfaitement ce que vous souhaiter, qui sache adapter vos idées à votre budget et, qui sait, vous amène des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé dans la réalisation de votre gâteau. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Pour conclure, voici la plus belle recette de gâteau que nous connaissions : Cassez dans un bol toutes vos craintes. Mettez ensuite dans un autre récipient vos envies, votre budget, vos rêves et mélangez. Saupoudrez de partage, rajoutez un zeste de folie sur un lit musical et caramélisez tout ça avec beaucoup d’amour… Vous verrez, c’est imparable !