Top 5 des traditions de mariage les plus incongrues

Lorsque l’on décide de se marier, il est d’usage de respecter certaines traditions. Celles-ci sont tellement bien ancrées dans notre société que nous ne les interrogeons pas forcément. Pourtant, certaines traditions semblent un peu dépassées de nos jours. Si certaines traditions ont lieu dans les mariages de votre famille depuis toujours, mais qu’elles vous déplaisent ou ne vous correspondent pas, nous vous conseillons de les oublier pour le plus beau jour de votre vie. En effet, ce jour doit être unique et doit surtout ressembler à votre couple.

Dans cet article, nous vous proposons de faire le tour de 5 traditions autour du mariage qui nous semblent aujourd’hui un peu (voire beaucoup) incongrues :

La jarretière

tradition-mariage

La jarretière est une tradition très ancienne qui a encore beaucoup lieu dans les mariages en France. Pourtant, nombreuses sont les mariées qui aimeraient échapper à ce moment ! Vous ne connaissez pas cette tradition ? Voilà l’explication ! Lors de son mariage, la mariée porte une jarretière afin de tenir ses bas. Pendant la réception, il est d’usage de mettre cette jarretière aux enchères. Les hommes présents à la réception peuvent ainsi donner de l’argent pour que la mariée remonte sa robe. Dans certaines régions, les femmes présentes à la réception peuvent aussi donner de l’argent afin de faire redescendre la robe. Traditionnellement, l’homme qui se montrait le plus généreux pouvait aller chercher la jarretière de la mariée avec les dents… Une tradition qui ne plait plus vraiment aux femmes modernes, mais qui est parfois réclamée par la famille.

Vous ne voulez pas faire la jarretière ? Ce n’est pas une obligation ! Si vos proches sont vraiment très insistants, vous pouvez contourner la tradition : en offrant à l’invité (homme ou femme) le plus généreux, la jarretière sans que celui-ci ait à vous l’enlever. Par exemple, vous pouvez prévoir une seconde jarretière que vous ne portez pas et qui sera offerte lors des enchères. Et pourquoi pas mettre aux enchères un accessoire du marié en même temps ? N’hésitez pas à modifier les traditions lorsqu’elles ne vous conviennent pas, mais que vous ne pouvez pas y échapper sous la pression familiale.

Le pot de chambre

Une tradition bien française dont les mariés se passeraient bien ! Les témoins du couple remplissent un pot de chambre avec tout ce qu’ils trouvent, en général le reste des aliments et des boissons du mariage à la fin de la soirée. Ils entrent ensuite dans la chambre des jeunes mariés et les forcent à boire ce mélange. Inutile de dire qu’après le plus beau jour de sa vie, on a rarement envie de boire le contenu d’un pot de chambre improvisé… Heureusement, cette tradition se fait de plus en plus rare en France.

La robe de la mariée… obligatoirement blanche

Votre robe de mariée, vous la rêvez blanche depuis toute petite ? Nous vous comprenons, c’est magnifique. Mais au final, pourquoi se marie-t-on forcément en blanc en France ? Après tout, dans d’autres pays, ce n’est pas la norme ! En réalité, le blanc est synonyme de pureté et de virginité en France. Le fait que la robe de mariée soit blanche est donc une tradition que l’on peut considérer comme étant patriarcale ! Si vous avez envie de jouer l’originalité avec une belle robe rouge ou bleue, foncez ! Toutes les mariées n’ont pas à se marier en blanc si cela ne leur convient pas. Si par contre, il s’agit de votre rêve, n’hésitez pas : si l’on oublie l’explication de la tradition, la robe de mariée blanche reste un magnifique choix !

Le lancer de riz

Dans un premier temps, il faut savoir que le lancer de riz est assez dangereux… pour les pigeons. Lorsque votre mariage aura été célébré, vous n’avez peut-être pas envie d’empoisonner ces pauvres oiseaux : privilégiez des confettis ou encore des pétales de roses. D’un côté purement pratique, il faut aussi avouer que le riz n’est pas le meilleur ami des mariés : il se coince dans le décolleté de la robe de la mariée et peut même blesser l’oeil du marié si l’on n’y prend pas garde !

Mais au final, pourquoi lançait-on du riz aux mariés à l’origine ? Tout simplement pour leur souhaiter fertilité et prospérité !

Le changement de nom de la femme mariée

Lorsqu’une femme se marie, il est d’usage que cette dernière prenne le nom de son mari. Si vous en avez envie, pas de problème, foncez ! Si par contre, cela vous dérange d’abandonner votre nom de naissance, sachez que ce n’est plus une obligation en France : vous pouvez accoler le nom de votre mari au vôtre ou même plus simplement continuer d’utiliser votre nom de naissance. Contrairement à ce que certaines femmes pensent en se mariant, changer de nom après le mariage est loin d’être une obligation !